L’annonce de la grâce

Après avoir été tenté dans le désert, Jésus entra dans la synagogue, et il commença son ministère : « Il se rendit à Nazareth, où il avait été élevé, et, selon sa coutume, il entra dans la synagogue le jour du sabbat. Il se leva pour faire la lecture, et on lui remit le livre du prophète Esaïe. L’ayant déroulé, il trouva l’endroit où il était écrit:
L’Esprit du Seigneur est sur moi, Parce qu’il m’a oint pour annoncer une bonne nouvelle aux pauvres ; Il m’a envoyé pour guérir ceux qui ont le cœur brisé, Pour proclamer aux captifs la délivrance, Et aux aveugles le recouvrement de la vue, Pour renvoyer libres les opprimés,
Pour publier une année de grâce du Seigneur.
Ensuite, il roula le livre, le remit au serviteur, et s’assit. Tous ceux qui se trouvaient dans la synagogue avaient les regards fixés sur lui. Alors il commença à leur dire : Aujourd’hui cette parole de l’Écriture, que vous venez d’entendre, est accomplie. » Luc 4 : 16 – 21.

Jésus par cette lecture annonça la grâce, Dieu donna comme mission à son Fils Jésus d’annoncer la grâce du Seigneur.
Jésus est venu nous apporter la bonne nouvelle du royaume de Dieu, l’évangile, le salut pour tous ceux qui le désire.
Jésus est venu pour guérir les cœurs brisés, pour restaurer les cœurs, pour restaurer ton âme, Jésus nous offre une nouvelle naissance, une nouvelle vie.
Jésus est venu nous délivrer du péché, des chaînes, des passions, il nous a affranchit, nous sommes aujourd’hui libre en lui. Jésus nous a offert le recouvrement de la vue, la connaissance de la vérité de Dieu.

La grâce c’est le don gratuit de Dieu, Jésus a publié l’amour de Dieu, il a révélé le cœur du Père, Dieu nous aime, c’est pour cela qu’il a envoyé Jésus. Mais cette grâce a eu un prix, c’est Jésus qui s’est chargé du prix de cette grâce, à la croix il a payé le prix du rachat de nos péchés, lui qui était sans péchés, il a prit nos péchés, afin qu’aujourd’hui nous puissions être au bénéfice de la grâce de Dieu.

Jésus est la source de grâce dont nous avons tous besoin :
« Une femme de Samarie vint puiser de l’eau. Jésus lui dit: Donne-moi à boire. Car ses disciples étaient allés à la ville pour acheter des vivres. La femme samaritaine lui dit: Comment toi, qui es Juif, me demandes-tu à boire, à moi qui suis une femme samaritaine? Les Juifs, en effet, n’ont pas de relations avec les Samaritains. Jésus lui répondit: Si tu connaissais le don de Dieu et qui est celui qui te dit: Donne-moi à boire! tu lui aurais toi-même demandé à boire, et il t’aurait donné de l’eau vive. Seigneur, lui dit la femme, tu n’as rien pour puiser, et le puits est profond; d’où aurais-tu donc cette eau vive? Es-tu plus grand que notre père Jacob, qui nous a donné ce puits, et qui en a bu lui-même, ainsi que ses fils et ses troupeaux? Jésus lui répondit: Quiconque boit de cette eau aura encore soif; mais celui qui boira de l’eau que je lui donnerai n’aura jamais soif, et l’eau que je lui donnerai deviendra en lui une source d’eau qui jaillira jusque dans la vie éternelle. » Jean 4:7 – 14.
Le cadeau de Dieu, le don de Dieu c’est Jésus, par sa mort et sa résurrection il nous offre la vie éternelle.
« Le dernier jour, le grand jour de la fête, Jésus, se tenant debout, s’écria: Si quelqu’un a soif, qu’il vienne à moi, et qu’il boive.» Jean 7:37.
Venez boire à cette source de vie, Jésus veut changer ta vie.
« Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle.
Dieu, en effet, n’a pas envoyé son Fils dans le monde pour qu’il juge le monde, mais pour que le monde soit sauvé par lui. » Jean 3:16.
Jésus est mort pour nous, pour toi, on l’a cloué sur la croix, pour que nous soyons aujourd’hui au bénéfice de la grâce et que nous soyons sauvés grâce à lui.

Mais un jour cette période de grâce prendra fin et il y aura le jugement :
« L’esprit du Seigneur, l’Eternel, est sur moi, Car l’Eternel m’a oint pour porter de bonnes nouvelles aux malheureux ; Il m’a envoyé pour guérir ceux qui ont le cœur brisé, Pour proclamer aux captifs la liberté, Et aux prisonniers la délivrance ; Pour publier une année de grâce de l’Eternel, Et un jour de vengeance de notre Dieu ; Pour consoler tous les affligés » Esaïe 61. Nous voyons que ce passage d’Esaïe fini par « un jour de vengeance », Jésus lorsqu’il a fait la lecture dans la synagogue il s’est arrêté avant cette phrase, car ce jour de vengeance n’est pas encore venu, mais un jour la période de grâce va laisser place à la vengeance. Mais aujourd’hui nous sommes encore sous la grâce, profitons de ce temps favorable pour obtenir le pardon de nos péchés, n’hésitons pas a donner notre cœur au Seigneur, car il nous aime

Jésus se tient à la porte de ton cœur, « Voici, je me tiens à la porte, et je frappe. Si quelqu’un entend ma voix et ouvre la porte, j’entrerai chez lui, je souperai avec lui, et lui avec moi. » Apocalypse 3: 20.

Ouvre ton cœur à Jésus, confesse de ta bouche tes péchés, demande pardon à Dieu, engage toi à le suivre chaque jour de ta vie et tu seras sauvé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *